Economie

Emprunt. Le Maroc emprunte 750 millions de dollars sur les marchés internationaux. Nizar Baraka l’avait annoncé en février, le Maroc vient de lever 750 millions de dollars sur les marchés internationaux par un emprunt obligataire mené, comme en décembre 2012 par les Banques Barclays, BNP Paribas , Citigroup and Natixis, révèle Euroweek.com. L’opération annoncée, a été réalisée hier, jeudi 23 mai. Le Maroc s’est appuyé sur la possibilité de se fonder sur le précédent emprunt réalisé en décembre 2012 pour émettre un nouvel emprunt. Il a augmenté de 50% des deux tranches de son emprunt précédent : 1 milliard emprunté sur 10 ans à un taux de 4,25% et 500 millions, empruntés sur 30 ans, à un taux de 5,5%. Il a ainsi levé 500 millions de dollars remboursables sur 10 ans et 250 millions de dollars remboursables sur 30 ans. Une réunion a été organisée à Londres avec Nizar Baraka, ministre marocain de l’Economie et des Finances et d’autres responsables, pour décider de cette levée de fonds. Nick Darrant, à la tête du syndicat CEEMA de la banque BNP Parisbas, à Londres, estime que le Maroc a su saisir le moment « opportun », dans les fluctuations du marché pour émettre ses bonds du trésor. En se basant sur l’emprunt de l’an dernier, le Maroc a réussi à prolonger des taux d’emprunt extrêmement avantageux pour lui – ils lui avaient même valu le prix du « Meilleur deal 2012 en Afrique et au Moyen-Orient », par le magazine Euromoney - alors que sa situation financière et budgétaire est aujourd’hui très délicate. Fin avril, le déficit budgétaire marocain, se monte à 21,4 milliards de dirhams, soit 2,5 % du PIB, mais une augmentation du déficit de 90% par rapport à l’an dernier à la même époque. Les dépenses de l’Etat sont en hausse de 8,9% par rapport à l’an dernier, tandis que les recettes n’ont augmenté que de 1,6%. A la fin avril les besoins du Trésor se sont établis à 26,2 milliards de dirhams. Le taux de couverture des importations par les exportations a baissé à la fin du mois d’avril 2013. Les recettes MRE qui apportent des devises à l’économie nationale ont tendance à baisser. Le Maroc peine à maintenir des réserves de changes qui dépassent 4 mois d’importation. Cet emprunt obligataire lui donnerait plus de marge de manœuvre.

Tourisme. Marrakech dans les 25 meilleures destinations 2013 du Prix décerné par le plus grand site de voyage au monde. Le « plus grand site de voyage au monde », a annoncé les lauréats de son prix « 2013 Travelers' Choice Destinations » sur son blog. Le cinquième prix met en avant les 412 meilleures destinations dans le monde. La ville marocaine de Marrakech figure dans le top 25 des ces destinations, à la 19ème place plus précisément, perdant ainsi 13 places comparé à l’an dernier. Ce classement s’appuie sur des millions d'avis et d'opinions rédigés par les voyageurs de TripAdvisor. Les lauréats ont été déterminés en fonction de la popularité des destinations, en prenant en compte les lieux favoris des voyageurs et ceux hautement cotés. La capitale française arrive en première position, grimpant de trois places dans la liste et laissant derrière elle New York et Londres.

Vente aux enchères. Les enchères de la météorite martienne tombée au Maroc pourraient atteindre 160 000 $. NWA 7397, la météorite martienne tombée en juillet 2011 au Maroc, en plein Sahara, pourrait bientôt trouver acheteur, ou du moins en partie. Le plus grand fragment de ce spécimen géologique, considéré comme rarissime, pesant près de 620 grammes, fera partie d’une vaste collection de météorites, fossiles et insectes, devant être vendue aux enchères le 2 juin prochain, aux Etats-Unis. Son prix pourrait atteindre les 160 000 dollars américains, soit plus d’1,3 million de dirhams. C’est ce qu’a fait savoir, le site d’information spécialisé Space.com. La vente, organisée par la maison Heritage Auctions, à Dallas, au Texas, démarrera au prix de 80 000 dollars, soit un peu plus de 600 000 dirhams. Le nom du propriétaire qui empochera la belle somme n’est, toutefois, pas précisé. « Les spécimens de cette vente représentent certains des plus beaux fossiles, météorites et des articles d'histoire naturelle que j'ai eu le privilège de manipuler », a affirmé Craig Kissick, directeur associé du département de la nature et des sciences de Heritage Auctions. Selon lui, le reste de la météorite a été acquis récemment par un musée dont le nom n’a pas été précisé. La météorite martienne en question avait, pour rappel, atterri en juillet 2011, à proximité du village de Tissint, dans la région de Tata, dans le sud du Maroc. Il aura fallu attendre le mois d’octobre de la même année pour retrouver le premier fragment de la roche. « Sa classification a été réalisée par le Pr. Tony Irving de l'université de Washington, qui a prouvé qu'il s'agissait bien d'une météorite martienne de type Shergottite », expliquait Pr. Hasnaa Chennaoui. Ce dernier dirigeait l'équipe de l'Université Hassan II de Casablanca qui avait été chargée d'identifier le lieu exact de sa chute. NWA 7397 n’est, par ailleurs, pas la seule météorite « marocaine » à figurer sur la liste de cette vente aux enchères. Une autre météorite du type chondrite, retrouvée également dans le Sahara marocain et qui pèse 8,9 kilogrammes, sera mise en vente au prix de 15 000 dollars. Images disponibles sur la page Facebook Le 2 Minutes.

Partenariat. La Compagnie de Vichy débarque à Moulay Yacoub. La Société thermo-médicale de Moulay Yacoub a signé un accord de partenariat avec la Compagnie de Vichy, groupe français de référence en matière de thermalisme et de bien-être, communique la MAP. Cet accord prévoit un investissement de 400 millions de dirhams pour le développement de l'ensemble des installations thermales. Cet investissement conséquent permettra la construction de nouveaux bâtiments pour les bains traditionnels à côtés des thermes modernes, sur la rénovation de la nouvelle station thermale afin de la mettre aux normes de Vichy et la construction d'un hôtel 4 étoiles de plus de 100 chambres. Ce projet vise à faire de Moulay Yacoub une station thermale aux normes internationales et lui permettre de jouer le rôle essentiel dans l'offre touristique de la région de Fès Boulemane et à améliorer le quotidien des habitants du village. (MAP) 

Opération Transit. 37,5% des voyageurs viennent de France. Plus de deux millions de personnes et un demi-million de véhicules vont traverser cet été le détroit de Gibraltar pour se rendre au Maroc, dans le cadre de l'opération Transit, indique l’agence EFE. Ces données, tirée d’une étude réalisée par la compagnie maritime FRS et basée sur le travail du ministère des MRE, estime que 37,5% des voyageurs viennent de France. L’étude précise que 22% des voyageurs proviennent d’Espagne, 16% d’Italie, 9,7% de Belgique, 8,6% des Pays Bas et 4% d’Allemagne. Au terme d’une réunion hispano-marocaine tenue vendredi dernier, le dispositif mis en place en 2012 sera maintenu cette année. Le plan disposera d’un effectif de 7000 agents des forces de sécurité de l’Etat, de la Direction générale de la marine marchande avec une flottille de 34 navires. L'opération aura lieu cette année entre le 15 Juin et le 15 Septembre en deux phases, comme c'est la coutume depuis ces dernières années. (Yabiladi)