Actualité

Royal. Message de condoléances et de compassion de SM le Roi au Président américain suite à la tornade qui a frappé l'Etat d'Oklahoma. SM le Roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances et de compassion au Président américain Barack Obama, suite à la tornade qui a frappé l'Etat d'Oklahoma. Dans ce message, SM le Roi affirme avoir "appris avec une grande affliction et profonde tristesse, la nouvelle de la violente tornade qui a frappé l'Etat d'Oklahoma, faisant plusieurs victimes". En cette douloureuse circonstance, le Souverain fait part au Président américain et, à travers lui, aux familles des victimes et au peuple américain ami, de Ses vives condoléances et de Ses sincères sentiments de solidarité et de sympathie en cette pénible épreuve, priant le Très-Haut d'entourer les victimes de Sa miséricorde, de les accueillir dans Son vaste paradis et d'accorder à leurs proches patience et consolation. "Tout en partageant Votre peine suite à ce drame, Nous implorons le Tout-Puissant d'accorder prompt rétablissement aux blessés et de vous préserver, ainsi que le peuple américain ami, de tout malheur", indique le message royal. (MAP)

Sahara. Nouvelle tension entre le Maroc et la Minurso au port de Dakhla. Après la vidéo montrant, en avril dernier, un soldat de la Minurso prenant fait et cause pour le Polisario, voilà maintenant que des casques bleus s’intéressent de très près à l’activité de la pêche au port de Dakhla. Une intrusion qui suscite des interrogations : S’agit-il d’un excès de zèle ou d’une exécution des ordres ? « Samedi, trois membres de la Minurso entrent dans le port de Dakhla et commencent à prendre des photos des bateaux de pêche et des unités de congélation », indique une source. « Une fois détectés par les services de la sûreté, les autorités portuaires ont invité les militaires à quitter immédiatement les lieux. Après une communication téléphonique avec leurs hiérarchie, ils ont fini par obtempérer », ajoute la même source qui précise, toutefois, que les « les appareils de photos n’ont pas fait l’objet d’aucune confiscation de la part des forces de l’ordre ». Visiblement, l’initiative de la wilaya de Dakhla tend à ne pas envenimer davantage les relations entre Rabat et le corps onusien que dirige, depuis une année, l’Allemand Wolfgang Weisbrod-Weber. Ce dernier a promis de soumettre un rapport au secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, détaillant les circonstances de cet incident, le premier du genre entre les autorités marocaines au Sahara et les membres de la Minurso. Rappelons que le 23 avril, un soldat égyptien, Hany Mustapha, membre de la Minurso est sorti de l’anonymat avec vidéo qui enflamme le web, le montrant notamment en pleine séance d’encadrement idéologique de jeunes polisariens. Très engagé, il encourage ainsi ses interlocuteurs à continuer le combat et à prendre en exemple « la révolution égyptienne ». Au lendemain de la diffusion de la vidéo, la Minurso, très embarrassée, a promis l’ouverture d’une enquête. Trois semaines plus tard, les services de Wolfgang Weisbrod-Weber se murent dans un silence absolu que vient de briser un tweet de Saâd Dine El Otmani, annonçant le renvoi du militaire égyptien. Jusqu’à présent, la direction de la Minurso n’a fait aucun commentaire sur ce départ précipité de Hany Mustapha. En revanche, l’Argentin qui accompagnait l’Egyptien dans le cours d’encadrement est toujours en poste au Sahara. Après un calme précaire de plusieurs jours, la contestation des sympathisants du Front, reprend à Laâyoune.

Maroc-France. Le Maroc aussi « raciste » que la France? Une carte fait le buzz depuis ce weekend sur la toile. Celle-ci représente les pays les plus racistes au monde. Elle a été réalisée par un journaliste, Max Fisher, qui tient un blog consacré aux affaires internationales sur le site du Washington Post. M. Fisher a réalisé la carte sur la base d’une étude de deux économistes suédois, elle-même basée sur un sondage mené depuis des décennies à travers le monde entier dont l’une des questions était : « Qui n’aimeriez-vous pas avoir comme voisin ? ». Les répondants avaient le choix parmi plusieurs propositions de réponses dont « people of another race », en français, des gens d’une autre race. Le journaliste obtient en rouge vif sur la carte, les peuples extrêmement racistes dont l’Inde. Force est de constater que le Maroc et la France sont classés dans la même catégorie, celles des moins tolérants. Parmi les plus tolérants, en bleu, on trouve les Etats-Unis. Max Fisher a tenu à signaler que les enquêtes ont été menées à des années différentes selon les pays et que des répondants auraient pu mentir notamment aux Etats-Unis. Donc, il pourrait y avoir des peuples plus sincères que d’autres. Ces réserves n’ont cependant pas suffi à justifier la pertinence de la carte. Après avoir examiné les données de base, le journaliste Siddhartha Mitter, homme aux multiples racines de naissance (françaises, indiennes et américaines), crie à « un désastre méthodologique », rapporte le site d'informations Rue 89. Pour lui, le fait que les enquêtes pour certains pays aient été réalisées en 1990 « suffirait à jeter à la poubelle l’étude ». De son côté l’universitaire Steve Saideman, spécialiste des conflits ethniques, a également réagi sur son blog. D’après lui, le concept de « voisin » n’est pas la meilleure mesure de la tolérance. Il estime que « voisin » et personne « d’autre race » sont deux concepts différents et chacun d’eux peut être interprété différemment selon les pays. Carte disponible sur la page Facebook Le 2 Minutes.

Politique. Installation du PAM en Europe pour contrer l'influence du PJD sur les MRE. Le Parti Authenticité et Modernité (PAM) vient faire concurrence au Parti Justice et Développement (PJD) en Europe occidentale. Alors que le PJD a été longtemps le seul parti politique marocain a avoir ouvert des antennes dans les principaux pays de résidence des Marocains à l’étranger, le PAM a tenu, vendredi 17 mai, à Bruxelles, le congrès fondateur de sa section de Belgique. Le bureau bruxellois est le deuxième bureau à être installé en Europe par le PAM après celui de Paris, ouvert le 31 mars. « L’installation de ces bureaux correspond à la poursuite de la politique de construction du parti entamé au Maroc lui-même avec la tenu de 12 congrès régionaux dans le but de traduire dans les faits le rôle que la constitution donne aux partis politiques qui est d’encadrer les citoyens. Les Marocains du monde ont également besoin d’être représentés et d’intégrer la vie politique nationale », explique Fatima El Ayadi, députée du PAM à la chambre des conseillers, membre du bureau politique et présente au sein de la délégation du parti, vendredi, à Bruxelles. Le parti marocain multipliera donc, cette année, l’ouverture de nouvelles antennes en Europe. « Nous ne comptons pas nous arrêter là. Au début du mois prochain sera ouverte l’antenne d’Amsterdam, puis viendront, dans les semaines suivantes, l’Allemagne, Madrid, une autre ville d’Espagne … », énumère Fatima El Ayadi. Le PAM, en s’installant dans les pays de résidence des Marocains à l’étranger, parie-t-il sur la concrétisation, enfin, de la promesse royale de donner aux MRE le droit de vote aux législatives depuis leurs pays de résidence et inscrite dans la nouvelle constitution ? « Ce serait très réducteur que de ne voir dans les MRE que des machines à voter. Cela va bien au-delà. C’est leur droit de participer à la vie politique nationale, c’est aussi une façon de s’ouvrir à ces élites de la 3ème ou quatrième génération dont les compétences peuvent être utiles au pays », se défend Fatima El Ayadi. Par cette nouvelle politique d’implantation à l’étranger, le PAM vient pourtant marcher sur les plates bandes électorales du PJD. Selon Mohamed Réda Benkhaldoun, président de la commission des affaires étrangères du PJD, le parti ne se sent pas pour autant menacé.

Maroc-Pays-Bas. Signature de deux accords de coopération militaire entre le Maroc et les Pays-Bas. Le ministre délégué auprès du chef du gouvernement chargé de l'Administration de la Défense nationale, M. Abdeltif Loudyi, a procédé mardi à Rabat, en application des Hautes instructions royales et de l'approbation des autorités néerlandaises, avec M. Ronald Gérard Strikker, ambassadeur du Royaume des Pays-Bas au Maroc, à la signature de deux accords de coopération militaire, indique un communiqué de l'Administration de la Défense nationale. La cérémonie de signature s'est déroulée au siège de l'Etat-major général des Forces armées royales (FAR) en présence du Général de brigade, chef du 2ème Bureau de l'Etat-major général des Forces armées royales et du Général de brigade chef de la coopération militaire internationale néerlandais, ajoute le communiqué. S'inscrivant dans le cadre de la consolidation des relations d'amitié entre les deux Royaumes, le premier accord a pour objet le développement de la coopération dans le domaine de la sécurité et de la défense. Il vise également le renforcement de la coopération technique à travers la formation, les entrainements et exercices combinés ainsi que les visites d'officiels et d'experts pour le partage d'expériences. Le statut des forces amenées à séjourner sur le territoire de chacune des parties dans le cadre d'activités de coopération a fait l'objet de la signature d'un second accord, précisant notamment les conditions d'organisation de ces activités et le régime juridique applicable aux forces armées des deux parties pendant le déroulement desdites activités. Les responsables des deux parties ont exprimé à cette occasion leur satisfaction quant au niveau de la coopération bilatérale, la densité et la diversité des relations qui lient le Royaume du Maroc et le Royaume des Pays-Bas. Ils ont également exprimé l'ambition de contribuer au développement de relations de profonde amitié et consolider la coopération fructueuse entre les deux Royaumes. (MAP)