Economie

Compagnies aériennes. Royal Air Maroc, une alliance avec une compagnie du Golfe en gestation. « Je pense qu’il y aura probablement une sorte d’alliance stratégique entre Royal Air Maroc et un bon transporteur [du Golfe] », a confié le ministre du Tourisme Lahcen Haddad dans une interview accordée à Arabian Business. Le département de Haddad a pris part, la semaine dernière, à la 20ème édition du salon du tourisme « Arabian Travel Market » à Dubaï. C’était non seulement l’occasion de vendre la destination Maroc, mais aussi d'initier des contacts avec les grands opérateurs aériens de la région tels que Emirates Airline de Dubaï ou encore Etihad Airways d’Abu Dhabi. « Ce sont des compagnies très respectables, très grandes, bien gérées avec un très bon modèle économique », dit le ministre. Ce n'est pas la première fois que les autorités chérifiennes parlent d'un partenariat avec les compagnies golfiennes. Déjà, à l’occasion de la tournée de SM le roi Mohammed VI dans les pays du Moyen-Orient en octobre dernier, la presse internationale laissait entendre que l’Etat chérifien pourrait céder une partie de sa participation dans le capital de la RAM à une grande compagnie du Golfe. Une source gouvernementale avait d’ailleurs déclaré à Reuters que le Maroc proposait au preneur jusqu’à 44% du capital de la compagnie nationale. Selon M. Haddad, le gouvernement est encore en réflexion quant aux différentes possibilités. Royal Air Maroc n’est pas au mieux de sa forme depuis quelques années. S’adressant à Arabian Business, Lahcen Haddad, a confirmé que la compagnie nationale sera privatisée, sans préciser l’horizon auquel cela se fera. Bien que les résultats semblent remonter la pente depuis quelques mois, un des cadres du groupe a récemment signifié son inquiétude à la presse, disant que « 2014 risque d’être une année difficile » pour la RAM en raison de la forte reprise du low cost. Outre cela, la compagnie doit faire face aux plaintes de plus en plus fréquentes des passagers, MRE notamment, quant à la qualité des services ainsi que la cherté des prix pratiqués. Il faut dire que l’aérien au Maroc, pose aujourd’hui un véritable problème pour le département du Tourisme, en raison du manque de stratégie.

Resort. 1 milliard de dirhams pour un Resort du désert à Dakhla. Le ministre du Tourisme, Lahcen Haddad et le président du directoire de la Société Marocaine d'Ingénierie Touristique, Imad Barrakad ont signé récemment à Abu Dhabi, un mémorandum d'entente pour le développement d'un Resort du désert à Dakhla, avec le Groupe Emirati Al Shafi Investment group. Ce projet mobilisera un investissement de 1 milliard de dirhams et se positionnera en tant qu'éco-resort, orienté vers le tourisme du désert. Il permettra aux visiteurs de profiter d'un cadre luxueux et respectueux de l'environnement, avec des composantes animations, hébergement et restauration appropriées au thème du désert. Étant dans le cadre de la vision 2020 prévoyant le développement de nouvelles infrastructures durables et respectueuses de l'environnement, le projet permettra d'impulser une dynamique régionale aux provinces du sud et servira de levier économique pour le développement local.

Marketing-Communication. Création de l’Association Marocaine du Marketing et de la Communication. Les professionnels du Marketing et la Communication lancent leur Association. Un Comité préparatoire a été ainsi constitué pour la préparation de l’Assemblée générale qui regroupe des directeurs et responsables seniors du métier. Ce groupement prévoit également la mise en place d’un « Advisory Board » composé de personnalités reconnues de la profession, des PDG, Chefs d’Entreprises et Universitaires. Plusieurs noms ont confirmé leur parrainage à ce projet. Khalid Baddou, Coordinateur du Comité préparatoire, indique que les objectifs derrière la création de cette Association sont multiples : « Nous souhaitons créer ainsi une plateforme d’échange d’expertise entre professionnels du métier et favoriser l’émulation et l’échange des bonnes pratiques. Notre objectif est de renforcer le rôle stratégique des responsables marketing et communication dans l’entreprise et de faire profiter l’Entreprise et le Maroc en général des expériences individuelles de nos membres ». L’Association prévoit un plan d’action riche et diversifié. En plus des tables rondes et conférences thématiques, l’AMMC prévoit également la création de passerelles avec les prestataires des services Marketing ainsi que le monde académique.

Immobilier. Dar Al Istitmar, le 1er Consortium privé de promoteurs immobiliers au Maroc. Une alliance prometteuse dans le secteur de l'immobilier privé marocain voit le jour en cette année 2013, réunissant les entreprises Omnidior, Holmarcom, Miamar Constructions et Vizir Center. Présente dans les villes de Casablanca, Marrakech, Fès, Meknès, Al Jadida et Tanger, cette association veut se positionner comme force de proposition et tend à renforcer le lien avec les différentes parties prenantes du secteur et en premier lieu les futurs acquéreurs. Dar Al Istitmar offre ainsi plus de 10 000 unités de logements, tous segments confondus, et prévoit l’extension de ses projets sur l’ensemble des régions susmentionnées. Le consortium annoncera officiellement sa création lors du Salon de l’Immobilier Marocain à Paris qui se tiendra du 17 au 20 mai prochains. 

Energie. La première édition du Moroccan Solar Race Challenge cherche ses pilotes. L’Institut de Recherche en Energie Solaires et en Energies Nouvelles, en partenariat avec l’Office Chérifien des Phosphates, organise la 1ère édition Moroccan Solar Race Challenge. Cette compétition, sous l’égide du Ministère de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement, se déroule en deux étapes. La première concerne un concours pour le développement de voitures solaires, destiné aux universités, écoles d’ingénieurs et établissements d’enseignement supérieur. La seconde consitera en une course, prévue en septembre, pour les voitures solaire sur un trajet de 75 Km reliant Marrakech à la Ville Verte Mohammed VI – Benguerir. Le dernier délai de soumission des dossiers de participation, téléchargeable sur le site de l’IRESEN , est fixé au 31 mai et l’annonce des sélectionnés le 10 juin. Les gagnants de la course se verront accorder pour le premier prix une somme de 100 000 DH, 80 000 DH pour le 2e et 50 000 DH pour le 3e.