Economie

Industrie. Le Maroc lance son ambitieux Plan Textile. Le Maroc compte relever son attractivité régionale et internationale à travers son Plan Textile 2025, indique l’Agence Ecofin. L’ambition de ce plan est d’augmenter la taille du secteur par une ré-industrialisation qui génèrerait un PIB de 46 à 48 milliards de dirhams et des exportations sectorielles jusqu’à 95 milliards de dirhams ainsi que la création de 250 000 emplois. Lors d'une réunion avec l'Association marocaine des industries du textile et de l'habillement, le ministre de l'Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies, Abdelkader Amara, a souligné l’importance d’une contractualisation qui « jouera un rôle primordial pour la mise en œuvre du Plan Textile 2025, qui se veut être un programme d'impulsion volontariste du secteur textile marocain pour un repositionnement stratégique pérenne », affirme-t-il.

Maroc-Sénégal. Vers une suppression des barrières douanières. «Nous comptons prendre des mesures de réduction, voir de suppression des barrières douanières pour faciliter les échanges entre les deux pays». Ces propos sont du ministre sénégalais des Infrastructures et des transports , Thierno Alassane Sall, à l’issue de sa visite de travail de trois jours au Maroc en fin de semaine dernière. Les autorités sectorielles des deux pays se sont en effet engagées à promouvoir, auprès des opérateurs des deux pays, la mise en œuvre de projets d’investissements communs dans le secteur de la logistique et des transports. Tous les axes sont concernés, allant du maritime au routier, en passant par l’aérien. Sur ce dernier secteur, de nouveaux projets de coopération sont à l’étude entre les deux pays. Pour rappel, le Sénégal a été le pays à l’honneur de Logismed 2013.

Santé. Les centres de néphrologie de Casa sont en crise. Près de 21 MDH. C’est le montant que doit le ministère de la Santé aux centres de néphrologie privés de Casablanca. Ce montant correspond à l’exécution par ces centres d’un contrat avec le ministère, portant sur la prise en charge médicale de 520 patients depuis juillet 2011. Selon l’association des néphrologues du Maroc, ce retard dans le paiement peut mettre à l’arrêt les centres d’hémodialyse qui seront confrontés aux risques de cessation de paiement. «Les centres ne seront pas non plus en mesure d’assurer une prise en charge en dialyse, aussi bien des patients dans le cadre du partenariat avec l’État que des autres patients», précise-t-on auprès de l’association. (Les Inspirations ECO)

Production céréalière. Fés-Boulemane doublera sa production. La production céréalière de la région de Fès-Boulemane est estimée durant la saison 2012/2013 à 3.892.570 quintaux (qx), soit presque le double de celle de la campagne précédente. Selon les prévisions de la Direction régionale de l'agriculture, on s'attend ainsi à une production record de 2.328.980 qx de blé tendre, 846.138 qx de blé dur et 717.453 qx d'orge. Les rendements moyens vont de 23 q/ha pour le blé tendre, 18 q/ha pour le blé dur et 15.8q/ha pour l'orge. Comparée à la campagne précédente, la production prévue en 2013 a connu une amélioration de 99 %, en raison des régularités pluviométriques pendant les phases cruciales de croissance et de développement des céréales.